702
U

Attribut:Résumé d'argument

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Pages utilisant la propriété « Résumé d'argument »

Afficher les 25 pages utilisant cette propriété.

Voir (25 précédentes | 25 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).

A
Arrêter de manger des animaux détruirait une partie des activités paysannes +Si on devenait végétariens, les élevages de porcs, de bovins, de poulets, de canards, devraient disparaître. Que deviendraient les producteurs ?  +
Aucun lien n'est prouvé entre la vaccination et l'autisme +La cohorte de [[#Vaccine (2016)|Vaccine (2016)]] fait actuellement consensus au sein de la communauté scientifique.  +, Même de grandes associations de soutien aux autistes (https://www.autismspeaks.org/science/science-news/new-meta-analysis-confirms-no-association-between-vaccines-and-autism) et des associations internationales indépendantes luttant contre Big Pharma (http://www.cochrane.org/CD004407/ARI_using-combined-vaccine-protection-children-against-measles-mumps-and-rubella) croient en l'absence de lien entre le ROR et l'autisme.  +
Aucune proposition de revenu de base ne permet de lutter contre la « pauvreté relative » +A un seuil de pauvreté fixé à 60% du revenu médian (définition retenue par l'organisme de statistiques de l'Union Européenne, <span class="logo-lien-Wikipedia">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Eurostat Eurostat]</span>), le revenu de base doit être égal à au moins 1027 euros pour qu'aucun Français vivant seul ne puisse être considéré comme pauvre <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Le salaire mensuel médian est en France en 2011 de 1712 euros net (voir les résultats de l'étude de l'INSEE : "Secteur privé et entreprises publiques"). 60% de ce revenu correspond alors à 1027 euros."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Le salaire mensuel médian est en France en 2011 de 1712 euros net (voir les résultats de l'étude de l'INSEE : [https://www.insee.fr/fr/statistiques/1280904 "Secteur privé et entreprises publiques"]). 60% de ce revenu correspond alors à 1027 euros.</div></span>. A un seuil à 50% du revenu médian, le montant du revenu de base doit être de 856 euros, et à un seuil à 40% il doit être de 685 euros. Or un revenu de base établi pour une personne adulte vivant seule à 400 euros pour Yoland Bresson <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Voir "Sauver la paix en Europe", lettre de liaison n°71 de l'Association pour l'Instauration d'un Revenu d'Existence (AIRE)."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Voir [http://www.revenudexistence.org/doc/lettres/aire71.pdf "Sauver la paix en Europe"], lettre de liaison n°71 de l'Association pour l'Instauration d'un Revenu d'Existence (AIRE).</div></span>, à 450 euros pour le ''think tank'' libéral Génération libre <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Gaspard Koenig, Marc de Basquiat, LIBER, un revenu de liberté pour tous, Génération libre. A télécharger sur : http://www.impotnegatif.com/."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Gaspard Koenig, Marc de Basquiat, ''LIBER, un revenu de liberté pour tous'', Génération libre. A télécharger sur : http://www.impotnegatif.com/.</div></span>, à 750 euros pour Jacques Marseille <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Jacques Marseille, ''L'argent des Français'', chap. 32, Éditions Perrin, 2009."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Jacques Marseille, ''L'argent des Français'', chap. 32, Éditions Perrin, 2009.</div></span> et Baptiste Mylondo <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Baptiste Mylondo, Un revenu pour tous ! Précis d'utopie réaliste, Éditions Utopia, 2010. A télécharger sur : http://www.liege.mpoc.be/livres/Mylondo-Baptiste_Un-revenu-pour-tous_106p.pdf."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Baptiste Mylondo, ''Un revenu pour tous ! Précis d'utopie réaliste'', Éditions Utopia, 2010. A télécharger sur : http://www.liege.mpoc.be/livres/Mylondo-Baptiste_Un-revenu-pour-tous_106p.pdf.</div></span>, à 800 euros pour Christine Boutin <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Annoncé sur France Culture dans l'émission "Du grain à moudre" intitulée "Toute existence mérite-t-elle salaire ?". Il est à noter que la candidate du Parti chrétien-démocrate a revu son "dividende universel" à la hausse, passant de 200 euros par enfant et 400 euros par adulte à 400 euros par enfant et 800 euros par adulte."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Annoncé sur France Culture dans l'émission "Du grain à moudre" intitulée [http://www.franceculture.fr/emission-du-grain-a-moudre-toute-existence-merite-t-elle-salaire-2013-12-11 "Toute existence mérite-t-elle salaire ?"]. Il est à noter que la candidate du Parti chrétien-démocrate a revu son "dividende universel" à la hausse, passant de 200 euros par enfant et 400 euros par adulte à 400 euros par enfant et 800 euros par adulte.</div></span> ou à 850 euros pour Dominique de Villepin <span class="smw-highlighter" data-type="5" data-state="persistent" data-title="Information" title="Voir http://www.republiquesolidaire.fr/7913-le-projet-citoyen/. Il est à noter qu'à l'inverse de Christine Boutin, Dominique de Villepin a revu son "revenu citoyen" à la baisse, passant de 850 euros à un montant situé "autour de 500 à 550 euros". Voir http://www.lexpress.fr/actualite/politique/villepin-solde-son-revenu-citoyen-de-300-euros_1069389.html."><span class="smwtticon info"></span><div class="smwttcontent">Voir http://www.republiquesolidaire.fr/7913-le-projet-citoyen/. Il est à noter qu'à l'inverse de Christine Boutin, Dominique de Villepin a revu son "revenu citoyen" à la baisse, passant de 850 euros à un montant situé "autour de 500 à 550 euros". Voir http://www.lexpress.fr/actualite/politique/villepin-solde-son-revenu-citoyen-de-300-euros_1069389.html.</div></span>, ne permet pas de faire baisser le nombre de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté, même si l'on définit ce dernier à 50% du revenu médian (alors que le seuil considéré comme pertinent par Eurostat est le seuil à 60%). Le revenu de base permet de lutter contre la pauvreté absolue (celle que l'on mesure dans les pays du tiers-monde) mais peu contre la pauvreté relative (celle mesurée dans les pays développés).  +
C
Ce n'est pas l'agriculture urbaine des Murs à pêches qui va pouvoir nourrir les Montreuillois +Trop chère, de faible rendement, l'agriculture urbaine n'a pas les moyens de répondre au défi alimentaire de nourrir les habitants de Montreuil et des alentours. Pour ce qui est de la consommation, les AMAP restent la plupart du temps l'apanage d'une minorité... qui peut se le permettre.  +
Ce n'est pas parce que le végétarisme est une préoccupation de bobos qu'il faut l'écarter +Est-ce vraiment un argument contre la proposition ou une manifestation de votre refus de considérer tous les possibles avantages d'un changement ? Les avantages sont économiques,écologique,démographiques (population croissante plus facile à nourrir avec une alimentation majoritairement végétale, sans nécessairement arrêter totalement les produits animaux), moraux (pour se donner bonne conscience). Il y a des inconvénients, je vous le concède, à l'alimentation végétale (cf "CONTRE"), mais on ne peut pas refuser de progresser dans un domaine parce que "c'est une préoccupation de bobos".  +
Ce n'est pas parce que manger des animaux est la norme dans la nature que cela est bon +Ce n'est pas parce qu'un comportement est normal qu'il est le meilleur, ou même bon. Le meurtre est la norme dans la nature ; tueriez-vous votre supérieur pour prendre sa place dans la meute ? Ce qui se fait dans la nature ne donne aucune légitimité à nos actions, car il n'y a pas de légitimité dans la nature.  +
D
D'autres revendications sont à préférer à celle d'un revenu de base +D'autres mesures permettraient de réaliser une partie ou l'ensemble des choses permises par un revenu de base, sans en présenter les inconvénients. * Fondé sur un droit à l'emploi, le salaire à vie serait financé par le travail de tous, et préparerait une sortie du capitalisme. * L'extension des droits sociaux (droits à la santé, à l'éducation, au logement, etc.), sous forme de services publics gratuits pour tous, améliorerait considérablement les conditions de vie de l'ensemble de la population. * Une réduction massive du temps de travail, réparti entre tous, alliée à une interdiction des licenciements, métamorphoseraient notre rapport au travail, qui serait ainsi libéré à de nombreux égards.  +
De nouvelles technologies peuvent éviter le marquage des animaux au fer rouge +Scanners rétiniens, puces, etc.  +
Des formes d'élevage respectueux des animaux sont possibles +On peut imaginer un élevage qui n'aurait pas pour finalité de tuer les animaux, mais plutôt de réaliser un partenariat de longue durée : l'éleveur garderait un nombre suffisant d'animaux pour que ces derniers l'aident à produire le fumier, et s'occupent du sol. Au lieu d'envoyer les animaux à l'abattoir et les remplacer, on respecterait leur espérance de vie.  +
Des mécanismes peuvent inciter les bénéficiaires du revenu de base à exercer un emploi +Des mécanismes peuvent inciter les personnes touchant un revenu de base à exercer un travail salarié. Par exemple, si le montant du revenu de base n'est pas suffisant pour bien vivre, une grande partie des personnes seront conduites à travailler. Le travail pourra, en ce sens, toujours être la source de financement du revenu de base.  +
Des personnes végétariennes et végans sont capables d’atrocité +https://www.lci.fr/international/video-fusillade-au-siege-de-youtube-vegan-chanteuse-sportive-qui-etait-nasim-najafi-aghdam-2083626.html  +
Dieu existe-t-il ? +"Par où est-ce que je puis connaître quelqu'unité réelle ? Je n'en ai jamais vu ni même imaginé par le rapport de mes sens. Que je prenne le plus subtil atome ; il faut qu'il ait une figure, une longueur, une largeur et une profondeur […] ; et le dessus n'est point le dessous, un côté n'est point l'autre. Cet atome n'est pas véritablement un, il est composé de parties. Or le composé est […] une multitude d'êtres : ce n'est point une unité réelle. Je n'ai donc jamais appris ni par mes yeux, ni par mes mains, ni même par mon imagination, qu'il y ait une unité réelle. […]" Pour Fénelon, la sensation d'unité intérieure est fondatrice, elle organise notre univers mais ne peut résulter d'aucune expérience ni d'aucun raisonnement. Je me perçois comme Un. D'où vient cette connaissance immédiate d'être un ? <blockquote>« J’ai au-dedans de moi une idée claire d’une unité parfaite, qui est bien au-dessus de celle que je puis trouver dans mon âme : [mon âme] se trouve souvent comme partagée entre deux opinions, deux inclinations, deux habitudes contraires. Ce partage que je trouve au fond de moi-même ne marque-t-il pas quelque multiplicité, ou composition de parties ? L’âme a d’ailleurs une composition successive de pensées dont l’une est très différente de l’autre. Je conçois une unité infiniment plus une […] : je conçois un être qui ne change jamais de pensée, qui pense toujours toutes choses à la fois, et en qui on ne peut trouver aucune composition […]. Cette idée, toujours présente au fond de moi, est le modèle parfait sur lequel je cherche partout quelque copie imparfaite de l’unité. Je connais donc Dieu avec une telle clarté que c’est en le connaissant que je cherche dans toutes les créatures, et en moi-même, quelque ouvrage et quelque ressemblance de son unité. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Fénelon, ''Traité de l’existence de Dieu'', p.63-64, Éditions Universitaires, Grenoble, 1990.</div>  +, "Si je vois l'horloge, je suppose un horloger" (Voltaire). L'univers forme un tout ordonné par des lois ; ce Tout a produit des systèmes planétaires stables, puis le vivant, enfin la conscience. Attribuer une telle séquence au seul "hasard" est absurde. Chaque étape du développement cosmique montre qu'une intelligence créatrice est à l'oeuvre. En savoir plus, voir l'argument physico-théologique : http://www.philo52.com/articles.php?lng=fr&pg=962 <blockquote>« Mais enfin toute la nature montre l’art infini de son auteur. Quand je parle d’un art, je veux dire un assemblage de moyens choisis tout exprès pour parvenir à une fin précise : c’est un ordre, un arrangement, une industrie, un dessein suivi. Le hasard est tout au contraire une cause aveugle et nécessaire, qui ne prépare, qui n’arrange, qui ne choisit rien, et qui n’a ni volonté ni intelligence. Or je soutiens que l’univers porte le caractère d’une cause infiniment puissante et industrieuse. Je soutiens que le hasard, c’est-à-dire le concours aveugle et fortuit des causes nécessaires et privées de raison, ne peut avoir formé ce tout. […] Qui trouverait dans une île déserte et inconnue à tous les hommes une belle statue de marbre, dirait aussitôt : sans doute il y a eu ici autrefois des hommes : je reconnais la main d’un habile sculpteur : j’admire avec quelle délicatesse il a su proportionner tous les membres de ce corps, pour leur donner tant de beauté, de grâce, de majesté, de vie, de tendresse, de mouvement et d’action. Que répondrait cet homme si quelqu’un s’avisait de lui dire : non, un sculpteur ne fit jamais cette statue. Elle est faite, il est vrai, selon le goût le plus exquis, et dans les règles de la perfection ; mais c’est le hasard tout seul qui l’a faite. Parmi tant de morceaux de marbre, il y en a eu un qui s’est formé ainsi de lui-même ; les pluies et les vents l’ont détaché de la montagne ; un orage très-violent l’a jeté tout droit sur ce piédestal, qui s’était préparé de lui-même dans cette place. C’est un Apollon parfait comme celui du Belvédère : c’est une Vénus qui égale celle de Médicis : c’est un Hercule qui ressemble à celui de Farnèse. Vous croiriez, il est vrai, que cette figure marche, qu’elle vit, qu’elle pense, et qu’elle va parler : mais elle ne doit rien à l’art ; et c’est un coup aveugle du hasard, qui l’a si bien finie et placée. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Fénelon, ''Traité de l’existence de Dieu'', Éditions Universitaires, Grenoble, 1990.</div> <blockquote>« Est-ce donc être homme que d’attribuer non à une cause intelligente, mais au hasard, les mouvements si réglés du ciel, le cours si régulier des astres, et tant d’autres choses si bien proportionnées et conduites avec tant de raison que notre raison se perd à les vouloir approfondir ? Quand nous voyons des machines qui se meuvent artificiellement, une sphère, une horloge, et autres objets semblables, nous ne doutons pas que l’esprit ait eu part à ce travail. Comment donc pouvons-nous douter que le monde soit dirigé, je ne dis pas simplement par une intelligence, mais par une excellente et divine intelligence, quand nous voyons le ciel se mouvoir avec une prodigieuse vitesse, et faire succéder annuellement les unes aux autres les diverses saisons, qui vivifient et qui conservent tout ? Laissant donc de côté toute discussion subtile, nous pouvons maintenant repaître nos yeux du spectacle de ces belles choses, dont nous rapportons rétablissement à une divine providence. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Cicéron, ''[http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5860892k/f88.image De la nature des dieux]'', livre II, § 97-98, 45 av. J.-C..[[Lien d'oeuvre citée::http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5860892k/f88.image| ]]</div> <blockquote>« Supposez qu’en parcourant une lande, mon pied rencontre une pierre, et qu’on me demande comment cette pierre est arrivée là. Je pourrais répondre que, pour autant que je sache et jusqu’à preuve du contraire, elle était là depuis toujours; et peut-être ne serait-il pas très facile de montrer l’absurdité de cette réponse. Mais supposez que j’aie trouvé une montre par terre, et qu’on demande comment la montre est arrivée à cet endroit, je trouverais impensable de répondre, comme précédemment — que, pour autant que je sache, la montre pourrait avoir toujours été là. Une telle réponse ne servirait pas aussi bien dans le cas de la montre que dans le cas de la pierre. Mais pourquoi ? Pourquoi l’admet-on moins dans le second cas que dans le premier ? Pour cette raison, et pour nulle autre, à savoir que, en inspectant la montre, nous nous apercevons (ce que nous ne pouvions pas découvrir dans la pierre) que ses différentes parties sont conçues et assemblées dans une intention, que par exemple elles sont formées et ajustées de manière à produire un mouvement, et que ce mouvement est réglé de manière à indiquer l’heure de la journée; et que, si les différentes parties avaient été ouvrées différemment de ce qu’elles ont été, d’une dimension différente de la leur, ou disposées d’une autre manière, ou dans n’importe quel autre ordre que celui où elles sont placées, alors aucun mouvement n’aurait pu être entretenu dans le dispositif, ou du moins aucun mouvement qui réponde à l’usage auquel il sert à présent [...] Cette inférence est, pensons-nous, inévitable : la montre doit avoir eu un fabriquant : il doit y avoir existé, à un moment donné, à un endroit ou à un autre, un artisan ou plusieurs qui l’ont fabriquée dans une intention, à laquelle nous trouvons qu’elle répond ; ils ont compris sa fabrication, et conçu son utilisation. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">William Paley, ''Théologie naturelle'', 1803.</div> <blockquote>« Les principaux moments de cette preuve physico-théologique sont les suivants : 1) Il y a partout dans le monde des signes évidents d‘un ordre exécuté sur un dessein déterminé, avec une grande sagesse, et dans tout d‘une grande variété indescriptible tant par son contenu que par la grandeur illimitée de son étendue. […] 3) Il existe donc une (ou plusieurs) cause sublime et sage qui doit être la cause du monde, non pas simplement comme une nature toute-puissante agissant aveuglément par sa fécondité, mais comme une intelligence agissant par sa liberté. 4) L‘unité de cette cause se conclut de l‘unité du rapport réciproque des parties du monde considérées comme les diverses pièces d‘une œuvre d‘art, et on la conclut, avec certitude, dans les choses qu‘atteint notre observation, et au-delà, avec vraisemblance, suivant tous les principes de l‘analogie. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Emmanuel Kant, ''Critique de la raison pure'', livre II, chap. 3, section 6.</div>  +, * Il n'y a pas de "nature humaine" : <blockquote>« Si Dieu n’existe pas, il existe un être chez qui l’existence précède l’essence, un être qui existe avant de pouvoir être défini par aucun concept et cet être c’est l’homme […]. Qu’est-ce que signifie ici que l’existence précède l’essence ? Cela signifie que l’homme existe d’abord, se rencontre, surgit dans le monde, et qu’il se définit après. L’homme, tel que le conçoit l’existentialisme, s’il n’est pas définissable, c’est qu’il n’est d’abord rien. Il ne sera qu’ensuite, et ne sera que tel qu’il se sera fait. Ainsi, il n’y a pas de nature humaine, car il n’y a pas de Dieu pour la concevoir. L’homme est non seulement tel qu’il se conçoit, mais tel qu’il se veut, et comme il se conçoit après l’existence […], comme il se veut après cet élan vers l’existence,l’homme n’est rien d’autre que tel qu’il se fait. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Jean-Paul Sartre, ''L’existentialisme est un humanisme''.</div> Contrairement à une machine à laver, l'homme ne possède pas un "bon programme" d'utilisation ; si Dieu existait, Dieu limiterait cette situation de l'homme ouvert à tous les possibles et se faisant lui-même. * Si Dieu est omniscient, alors il connaît, par avance, le comportement de chaque être humain dans ses moindres détails. Cela implique que l'être humain n'est pas libre. Or, l'être humain est libre. Donc Dieu n'existe pas.   +,
Donner un revenu de base inconditionnel est immoral +Donner un revenu aux gens sans contrepartie est immoral. Cela revient à payer les gens à ne rien faire.  +
Décider de la vie d'êtres qui n'ont rien demandé à personne fait partie de la nature +Les herbivores non pas demandé à être dévoré par les carnivores.  +
Déconnecter revenu et travail est un non-sens économique +Instaurer un revenu de base revient à distribuer à tous une somme d'argent sans exiger en retour un travail ; cela revient à déconnecter le revenu du travail. Or l'argent à partir duquel est financé le revenu de base provient du travail de nombreux travailleurs, quel que soit le mode de financement du revenu de base, car la <span class="logo-lien-Wikipedia">[http://fr.wikipedia.org/wiki/Valeur_%28%C3%A9conomie%29 valeur économique]</span> naît du travail. Si rien n'assure le fait qu'une partie importante de la population continue de travailler, c'est la possibilité même de financer le revenu de base qui s'effondre.  +
F
Faut-il dépénaliser le cannabis ? +<blockquote>« Plus de 13 millions de Français ont expérimenté au moins une fois du cannabis, avec une hausse progressive depuis le début des années 1990 – la proportion d’expérimentateurs parmi les 18-64 ans, qui atteignait les 24 % en 2000, est ainsi passée à 29 % en 2005, puis à 33 % en 2011. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Rigaud et Laurent Appel, ''[http://www.muscadier.fr/catalogue/faut-il-depenaliser-le-cannabis/ Faut-il dépénaliser le cannabis ?]'', p.70, Le Muscadier, 2013.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.muscadier.fr/catalogue/faut-il-depenaliser-le-cannabis/| ]]</div>  +, <blockquote>« Les enquêtes en population générale fournissent une autre mesure de l’accessibilité en questionnant la perception qu’ont les individus de la facilité avec laquelle ils pourraient ou peuvent se procurer du cannabis. Elles montrent ainsi que le cannabis paraît très accessible à la majorité des Français, qu’ils consomment ou non : près de six personnes âgées de 15 à 64 ans sur dix (58,0 %) jugent qu’il leur serait facile d’obtenir du cannabis en 24 heures, s’ils en voulaient (30,4 % assez facile et 27,5 % très facile). Les hommes de 20-25 ans sont particulièrement nombreux à partager cette opinion (79,2 % contre 61,3 % dans le reste de la population). Moins d’une personne sur dix (7,2 %) dit ne pas pouvoir se prononcer sur la question, cette proportion augmentant de façon nette avec l’âge des personnes interrogées, de 2,0 % parmi les 15-19 ans à 14,3 % parmi les plus de 55 ans. Il faut reconnaître que cette question trouve ses limites face aux individus qui n’ont aucune envie de se procurer du cannabis et n’acceptent pas vraiment la mise en situation qui leur est proposée. Les difficultés semblent peu affecter la plupart des consommateurs. L’anticipation par la constitution des petites réserves, le dépannage entre usagers et le recours à d’autres réseaux d’approvisionnement tendent à amortir l’impact d'une réduction momentanée de la disponibilité. Un consommateur régulier et averti est en mesure, en toute circonstance, de satisfaire ses besoins d’une forme ou d’une autre de cannabis. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Observatoire français des drogues et toxicomanies, « [http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cdemarch.pdf Cannabis, données essentielles. Partie 3 : le marché du cannabis en France] », ''OFDT'', p.67-68, 2007.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/cdemarch.pdf| ]]</div>  +, <blockquote>« La peur de la sanction ne dissuade que les individus déjà les moins susceptibles de consommer et qui n’ont pas d’usage problématique. D’après le rapport 2011 de l’OEDT30, il n’y a pas de corrélation entre le niveau de répression et la baisse de l’usage – et à l’opposé, la dépénalisation n’entraîne pas d’augmentation significative de la consommation de cannabis. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Rigaud et Laurent Appel, ''[http://www.muscadier.fr/catalogue/faut-il-depenaliser-le-cannabis/ Faut-il dépénaliser le cannabis ?]'', p.87 et 90, Le Muscadier, 2013.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.muscadier.fr/catalogue/faut-il-depenaliser-le-cannabis/| ]]</div> <blockquote>« De toute façon, la plupart des jeunes fument ; si on ne fait que de la répression, le trafic continuera. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Groupe de lycéens de 1re ES, « [http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/10/le-cannabis-chut_1787901_3232.html Le cannabis ? Chut !] », ''Le Monde'', 9/11/2012.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/11/10/le-cannabis-chut_1787901_3232.html| ]]</div>  +,
Faut-il généraliser le vote électronique ? +<blockquote>« Au XIXe siècle, par exemple, les gens avaient besoin de parcourir de longues distances pour pouvoir voter, ce qui rendait le vote impossible pour les personnes les moins favorisées – faute de moyens de transport – ou qui ne voyaient pas l'intérêt de voter et d'exercer leurs droits. Le taux de vote à l'époque n'est pas comparable avec celui que nous observons aujourd'hui. Cela montre que rendre le vote plus accessible est encore plus important que de simplifier son fonctionnement. Le vote électronique a le potentiel de permettre aux électeurs de voter en ligne, ce qui augmenterait de manière significative le taux de participation et rendrait plus accessible le vote pour tous. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Giovanni Verhaeghe, « [https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-169374-le-vote-electronique-a-lheure-de-lelection-presidentielle-2083834.php Le vote électronique à l’heure de l’élection présidentielle…] », ''Les Echos'', 2 mai 2017.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-169374-le-vote-electronique-a-lheure-de-lelection-presidentielle-2083834.php| ]]</div>  +, <blockquote>« Avec le vote électronique, les citoyens [suisses] ont la possibilité de voter et d’élire par Internet, où qu’ils se trouvent et au moment de leur choix. Le canal du vote électronique est particulièrement adapté aux besoins des Suisses de l’étranger et à ceux des personnes en situation de handicap physique. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Autorités suisses, « [https://www.ch.ch/fr/democratie/le-vote-par-voie-electronique/quest-ce-que-le-vote-electronique/ Qu’est-ce que le vote électronique?] ».[[Lien d'oeuvre citée::https://www.ch.ch/fr/democratie/le-vote-par-voie-electronique/quest-ce-que-le-vote-electronique/| ]]</div> <blockquote>« Elles [les méthodes de vote à distance par Internet ou par téléphone] ont le potentiel d'éliminer les longues files d'attente dans les bureaux de vote et de pallier plus efficacement les problèmes d'accessibilité des personnes handicapées ou malades, des militaires, des personnes vivant à l'étranger, des voyageurs ou des retraités migrateurs, ainsi que d'autres groupes de la population tels que les chefs de famille monoparentale pour qui aller voter de manière traditionnelle peut s'avérer compliqué. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Élections Canada, « [http://www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=rec/tech/ivote/comp&document=benefit&lang=f Une analyse comparative du vote électronique] », 13 juin 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=rec/tech/ivote/comp&document=benefit&lang=f| ]]</div>  +, <blockquote>« Contrairement à un vote classique, un nouveau décompte des bulletins, en cas de doute, est matériellement impossible, ce que M. Bernard Lang résume ainsi : « sans trace physique permettant le recomptage, se pose la question de la confiance que l'on peut accorder au système et à ceux qui le mettent en oeuvre, car ce qui se passe dans la machine n'est pas observable ». »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div> <blockquote>« Contrairement à la double procédure de contrôle mise en place pour le vote à l'urne par le code électoral, d'abord au sein du bureau de vote puis, lors du dépouillement, devant le juge administratif qui peut examiner les bulletins litigieux, le dénombrement des suffrages dans les bureaux équipés d'une machine à voter s'effectue par la lecture des compteurs que le président rend visibles à la clôture du vote. Il n'est pas possible, en l'état, de procéder en cas de résultats litigieux à un recomptage des votes enregistrés par la machine. Si l'entreprise Berger-Levrault a précisé à vos rapporteurs que la participation au scrutin était relevée chaque heure et qu'en conséquence, un écart de voix pourrait être recherché dans l'historique horodaté de la machine, il ne s'agit toutefois que de la mention d'un total chiffré et non de la mise à disposition physique des bulletins. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div> <blockquote>« Pourquoi ne peut-on pas recompter les bulletins ? Evidemment déjà parce qu’il n’y a plus de bulletins en papier. On peut certes demander à la machine de recompter, et d’imprimer un deuxième ticket. Mais cela ne sert pas à grand chose : si il y a erreur, elle est dans la conception du logiciel, et se reproduira probablement à l’identique. La principale propriété d’un ordinateur est de faire exactement ce qu’on lui demande, même quand cela est mal formulé. Si on recompte parfois les bulletins papier, c’est parce que les humains ne répètent pas la même erreur (mais peuvent en faire une différente). Le vote électronique ajoute un incertitude : à supposer que le vote ait bien été enregistré, comment garantir qu’il ne soit pas altéré d’ici le dépouillement ? Un bulletin en papier enfermé dans une urne sous surveillance ne peut pas changer. Une mémoire informatique n’a pas cette propriété. Le véritable moyen de recompter les bulletins électroniques est le concept de bulletin imprimé vérifié par l’électeur. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Ordinateurs de vote, « [http://www.ordinateurs-de-vote.org/Pourquoi-ne-peut-on-pas-recompter.html Pourquoi ne peut-on pas recompter les bulletins ?] », 22 mai 2005.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.ordinateurs-de-vote.org/Pourquoi-ne-peut-on-pas-recompter.html| ]]</div>  +,
Faut-il instaurer un salaire à vie ? +Dans une société où le salaire à vie est mis en place, le marché de l'emploi n'existe plus, et donc le chômage non plus. Les problèmes de stigmatisation, de perte de dignité et de précarité liés à l'exclusion du marché de l'emploi disparaissent.  +, Le mode de financement du salaire à vie conduit à interdire la propriété lucrative, ou en tout cas à réduire fortement son influence. La propriété lucrative consiste à percevoir un revenu en vertu du fait qu'on possède un bien (titres financiers, appartement, etc.) sans avoir besoin de travailler. Cet état de fait est vu par certains comme moralement injustifiable et entraînant des effets indésirables dans l'ensemble de la société : l'accroissement des inégalités et de la pauvreté, l'exploitation au travail ou l'absence de démocratie dans les entreprises. Les soutiens du salaire à vie voient donc la fin de la propriété lucrative comme un accomplissement très désirable.  +, Il est probable que la hiérarchie des salaires (le montant du salaire pour chaque qualification) concentre une violence sociale considérable et soit source de conflits récurrents.  +,
Faut-il préférer les logiciels libres ? +Contrairement aux logiciel privateurs (aussi appelés propriétaires), les logiciels libres permettent à quiconque de consulter le code et de savoir ce qui est fait des données personnelles. Ils permettent aussi de l'étudier, de le modifier et de le redistribuer.  +, La libre lecture du code permet une analyse et l'apport d'une expertise sur des parties sujettes à des failles. Ces dernières sont également plus rapidement découvertes, permettant d'éviter l'exploitation de celles-ci (failles zéro day). Le logiciel libre empêche enfin la sécurité par l'obscurité, qui nécessite des facteurs de confiance très importants.  +
Faut-il supprimer les frontières ? +Les Hommes sont égaux peu importe leurs pays d'origine. Si un Homme mène une vie calme dans un pays protégé, l'Homme qui en revanche vit dans un pays où sa sécurité est mise en danger, il devrait être en droit de quitter son pays afin de vivre une meilleure vie dans le pays qu'il souhaite. Un pays devrait accueillir l'immigré et celui-ci devrait avoir le même droit de circulation qu'un immigré originaire d'un pays ayant une certaine stabilité économique et politique. ===== Citation(s) ===== "Article premier : Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. "Déclaration universelle des droits de l'homme 1948" "Article 13 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays." http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/ "Un sénagalais ne peut, lui entrer que dans 57 pays, un marocain dans 55 pays et un algérien dans 47 pays". L'humanité 30/11/2017  +, Les murs frontaliers entravent les droits de circulation de l'Homme. A cause de ces murs, dont les immigrés dépensent tout leurs revenus afin de les traverser, ils se retrouvent donc dans des situations déplorables et sont victimes d'humiliations. Par exemple, en Libye des immigrés sont vendus en tant qu'esclaves. [[Fichier:No Borders.jpg|vignette]] ===== Citation(s) ===== "La frontière américano-mexicaine qui court sur 3200 km est la plus traversée du monde. À partir de 1994, date d’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, elle a été progressivement renforcée par la construction d’un mur qui fait aujourd’hui près de 1700 km de long. Les événements du 11 septembre 2001 ont abouti à l'adoption du Secure Fence Act et l’augmentation de 145 % du budget consacré à la sécurité frontalière. Le mur se double d’une surveillance vidéo, de patrouilles et même de survol par des drones. Le renforcement de la surveillance de cette frontière pousse les migrants à tenter le passage dans l’immensité du désert d’Arizona et du Texas où des milliers de cadavres ont été retrouvés. Selon Enrique Morones, de l’ONG Border Angels, 10 000 clandestins y ont laissé leur vie depuis 1994. La majorité des candidats à la traversée sont des hommes, mais il y a aussi des femmes et des enfants. Selon le Pew Hispanic Center de Washington, plus de 700 000 Mexicains tenteraient chaque année de passer la frontière illégalement et près de la moitié y parviendrait". http://www.histoire-immigration.fr/activite-2-franchir-les-frontieres "L'ouverture des frontières est un objectif susceptible de mettre fin aux tragédies des milliers de clandestins qui meurent aux portes des frontières des pays riches, ainsi qu'à toutes les formes de sous-citoyenneté induites par la condition de sans-papiers" Catherine Wihtol de Wenden, Atlas des migrations, Paris : Éd. Autrement (2016) "En lybie, ils voulaient nous vendre comme esclaves" Récit d'un migrant guinéen de 17 ans dans l'Humanité. "Plusieurs organisations non-gouvernementales ont également condamné la vente de migrants en ybie, Etat voisin du Niger. Porte du Sahara, Agadez, plus grande ville du nord du Niger, est une plaque tournante du trafic d'êtres humains voulant gagner l'Europe". Le monde, 21/11/2017 http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/21/le-president-du-niger-en-appelle-a-la-cpi-sur-les-migrants-reduits-a-l-esclavage-en-libye_5217799_3212.html "Le mur n'empêche pas de passer mais rend simplement le passage plus dangereux" Sciences humaines, juin 2013, n°249. "La construction d'un mur "anti-intrusions" et "végétalisé" commence à Calais. Celui de la frontière mexicaine agite la présidentielle américaine. Murs, barrières, clôtures pullulent depuis quelques années : cartographie de la fortification des frontières, et analyse d'un monde de plus en plus fermé".https://www.franceculture.fr/geopolitique/le-monde-se-referme-la-carte-des-murs-aux-frontieres  +, Selon les pays d'origine et les pays de destination, les migrants ont souvent traités de façon inégalitaire. La suppression des frontières réglerait le problème et garantirait un asile pour tous. Les peuples qui subissent la guerre sont obligés de fuir leur pays dans de mauvaises conditions (barques de fortune). Les migrants fuient la guerre mais aussi la discrimination (les migrants sont vendus en Libye pour devenir esclave). L'ouverture des frontières est un moyen pour les migrants de refaire une nouvelle vie plus paisible.L'ouverture des frontières est susceptible de mettre fin aux tragédies des milliers de clandestins qui meurt aux portes des frontières. ===== Citation(s) ===== "Selon le Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (en) et le HCR, le système actuel ne garantit pas une protection équitable, efficiente et efficace. Il a été soutenu, à plusieurs reprises, à la fois par le CERE3 et le HCR4, que la réglementation européenne entrave les droits et le bien-être personnel des demandeurs d'asile, y compris le droit à un examen équitable de leur demande d'asile et, le cas échéant, pour une protection efficace. De même, ce système produirait une répartition inégale des demandes d'asile entre les États membres et exprimerait un manque de solidarité entre membres de l'Union." https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8glement_Dublin_II "Article 14 1. Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l'asile en d'autres pays." http://www.un.org/fr/universal-declaration-human-rights/ Comme nous le montre le témoignage d'un migrant : "En Libye,ils voulaient nous vendre comme esclaves". Sciences humaines (Juin 2013 N°249). Les migrants noirs sont discriminés.Un autre témoignage qui nous dit "Le mur n’empêche pas de passer mais rend simplement le passage plus dangereux". Journal de l'humanité (Jeudi 26 Octobre 2017).  +,
Faut-il supprimer les notes à l'école ? +Les études montrent qu’un enfant qui a des mauvaises notes tend à se maintenir dans sa place de mauvais élève.  +, ==== Du point de vue de l'élève ==== ==== Du point de vue des parents ==== ==== Du point de vue de la société ==== (de correctement tirer profit de l’utilité des enfants) ==== Du point de vue des enseignants ==== par l'évaluation formative  +, Effet Pygmalion  +,
Financer les systèmes de retraite et d'assurance maladie a été possible malgré ce qu'on en disait +Tout au long du vingtième siècle, on a aussi dit qu'il était impossible de financer un système de retraite et un système d'assurance maladie pour tous. Et pourtant, on l'a fait.  +
Financer un revenu de base est irréaliste +Financer un revenu d'entre 400 et 1500 euros par mois pour les citoyens majeurs, et de la moitié pour les citoyens mineurs, est un coût colossal pour une société. Financer un tel dispositif est irréaliste.  +
I
Il est injuste que le revenu de base ne tienne pas compte du travail fourni par les personnes +Donner un revenu de base indépendamment du travail fourni est injuste.  +
Il est injuste que le revenu de base soit identique pour les riches et pour les pauvres +Il est injuste qu'un revenu de base soit distribué de façon égale aux personnes riches et aux personnes pauvres. Ces dernières en ont beaucoup plus besoin.  +