452
U

Attribut:Résumé d'argument

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Pages utilisant la propriété « Résumé d'argument »

Afficher les 18 pages utilisant cette propriété.

Voir (25 précédentes | 25 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).

A
Aucun lien n'est prouvé entre la vaccination et l'autisme +La cohorte de [[#Vaccine (2016)|Vaccine (2016)]] fait actuellement consensus au sein de la communauté scientifique.  +, Même de grandes associations de soutien aux autistes (https://www.autismspeaks.org/science/science-news/new-meta-analysis-confirms-no-association-between-vaccines-and-autism) et des associations internationales indépendantes luttant contre Big Pharma (http://www.cochrane.org/CD004407/ARI_using-combined-vaccine-protection-children-against-measles-mumps-and-rubella) croient en l'absence de lien entre le ROR et l'autisme.  +
D
Dieu existe-t-il ? +Lourdes, Fatima etc.  +, Les « anges gardiens »  +, Il n'existe pas de « génération spontanée » ni d'objets qui apparaissent d'un coup à partir du vide absolu. « Du néant, rien ne naît. » Il y a donc une cause nécessaire à l'univers. Cette cause est l'Être, la Substance (ce qui se tient « en dessous »).  +,
F
Faut-il arrêter de manger des animaux ? + * ablation du bec chez les poussins * poussins mâles broyés vivants * les poussins mâles (soit un poussin sur deux) élevés pour les œufs sont tués * les poules couveuses vivent dans de tout petits espaces, avec un cycle de lumière et une alimentation déréglés * sont tués très très jeunes * la mortalité est importante durant le transport (par suffocation)   +, * les truies deviennent des machines à enfanter * les porcs ont la queue coupée (pour pas qu'ils mangent celle des autres) * ils ont les “coins” (= dents de lait) arrachés ou meulés * ils sont castrés (le tout, sans anesthésiques) * deux jours de transport sans eau ni nourriture, avec stress   +, * Le marquage (utilisé pour éviter le vol) au fer rouge comme à froid mutile les animaux   +,
Faut-il dépénaliser le cannabis ? +Lise Beauchesne, ''Les drogues. Les coûts cachés de la prohibition'', Lanctôt, 2003.  +, , « [http://www.interaksyon.com/article/79862/joint-regulation--dutch-cities-want-cannabis-cultivation-decriminalized Dutch cities want cannabis cultivation decriminalized] », ''AFP'', 1/02/2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.interaksyon.com/article/79862/joint-regulation--dutch-cities-want-cannabis-cultivation-decriminalized| ]]  +, Lois sur la possession de petites quantités de cannabis. * Bleu : Légal ou essentiellement légal * Orange : Illégal mais décriminalisé * Rose : Illégal mais souvent inappliquées * Rouge : Illégal * Gris : Aucune information Source : [https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gislation_sur_le_cannabis Wikipédia : Législation sur le cannabis] [[Fichier:1200px-World-cannabis-laws.png]]  +,
Faut-il généraliser le vote électronique ? +<blockquote>« Au XIXe siècle, par exemple, les gens avaient besoin de parcourir de longues distances pour pouvoir voter, ce qui rendait le vote impossible pour les personnes les moins favorisées – faute de moyens de transport – ou qui ne voyaient pas l'intérêt de voter et d'exercer leurs droits. Le taux de vote à l'époque n'est pas comparable avec celui que nous observons aujourd'hui. Cela montre que rendre le vote plus accessible est encore plus important que de simplifier son fonctionnement. Le vote électronique a le potentiel de permettre aux électeurs de voter en ligne, ce qui augmenterait de manière significative le taux de participation et rendrait plus accessible le vote pour tous. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Giovanni Verhaeghe, « [https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-169374-le-vote-electronique-a-lheure-de-lelection-presidentielle-2083834.php Le vote électronique à l’heure de l’élection présidentielle…] », ''Les Echos'', 2 mai 2017.[[Lien d'oeuvre citée::https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-169374-le-vote-electronique-a-lheure-de-lelection-presidentielle-2083834.php| ]]</div>  +, <blockquote>« Avec le vote électronique, les citoyens [suisses] ont la possibilité de voter et d’élire par Internet, où qu’ils se trouvent et au moment de leur choix. Le canal du vote électronique est particulièrement adapté aux besoins des Suisses de l’étranger et à ceux des personnes en situation de handicap physique. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Autorités suisses, « [https://www.ch.ch/fr/democratie/le-vote-par-voie-electronique/quest-ce-que-le-vote-electronique/ Qu’est-ce que le vote électronique?] ».[[Lien d'oeuvre citée::https://www.ch.ch/fr/democratie/le-vote-par-voie-electronique/quest-ce-que-le-vote-electronique/| ]]</div> <blockquote>« Elles [les méthodes de vote à distance par Internet ou par téléphone] ont le potentiel d'éliminer les longues files d'attente dans les bureaux de vote et de pallier plus efficacement les problèmes d'accessibilité des personnes handicapées ou malades, des militaires, des personnes vivant à l'étranger, des voyageurs ou des retraités migrateurs, ainsi que d'autres groupes de la population tels que les chefs de famille monoparentale pour qui aller voter de manière traditionnelle peut s'avérer compliqué. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Élections Canada, « [http://www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=rec/tech/ivote/comp&document=benefit&lang=f Une analyse comparative du vote électronique] », 13 juin 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.elections.ca/content.aspx?section=res&dir=rec/tech/ivote/comp&document=benefit&lang=f| ]]</div>  +, <blockquote>« Contrairement à un vote classique, un nouveau décompte des bulletins, en cas de doute, est matériellement impossible, ce que M. Bernard Lang résume ainsi : « sans trace physique permettant le recomptage, se pose la question de la confiance que l'on peut accorder au système et à ceux qui le mettent en oeuvre, car ce qui se passe dans la machine n'est pas observable ». »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div> <blockquote>« Contrairement à la double procédure de contrôle mise en place pour le vote à l'urne par le code électoral, d'abord au sein du bureau de vote puis, lors du dépouillement, devant le juge administratif qui peut examiner les bulletins litigieux, le dénombrement des suffrages dans les bureaux équipés d'une machine à voter s'effectue par la lecture des compteurs que le président rend visibles à la clôture du vote. Il n'est pas possible, en l'état, de procéder en cas de résultats litigieux à un recomptage des votes enregistrés par la machine. Si l'entreprise Berger-Levrault a précisé à vos rapporteurs que la participation au scrutin était relevée chaque heure et qu'en conséquence, un écart de voix pourrait être recherché dans l'historique horodaté de la machine, il ne s'agit toutefois que de la mention d'un total chiffré et non de la mise à disposition physique des bulletins. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alain Anziani et Antoine Lefèvre, « [http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf Rapport d'information sur le vote électronique] », Sénat, 9 avril 2014.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.senat.fr/rap/r13-445/r13-4451.pdf| ]]</div> <blockquote>« Pourquoi ne peut-on pas recompter les bulletins ? Evidemment déjà parce qu’il n’y a plus de bulletins en papier. On peut certes demander à la machine de recompter, et d’imprimer un deuxième ticket. Mais cela ne sert pas à grand chose : si il y a erreur, elle est dans la conception du logiciel, et se reproduira probablement à l’identique. La principale propriété d’un ordinateur est de faire exactement ce qu’on lui demande, même quand cela est mal formulé. Si on recompte parfois les bulletins papier, c’est parce que les humains ne répètent pas la même erreur (mais peuvent en faire une différente). Le vote électronique ajoute un incertitude : à supposer que le vote ait bien été enregistré, comment garantir qu’il ne soit pas altéré d’ici le dépouillement ? Un bulletin en papier enfermé dans une urne sous surveillance ne peut pas changer. Une mémoire informatique n’a pas cette propriété. Le véritable moyen de recompter les bulletins électroniques est le concept de bulletin imprimé vérifié par l’électeur. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Ordinateurs de vote, « [http://www.ordinateurs-de-vote.org/Pourquoi-ne-peut-on-pas-recompter.html Pourquoi ne peut-on pas recompter les bulletins ?] », 22 mai 2005.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.ordinateurs-de-vote.org/Pourquoi-ne-peut-on-pas-recompter.html| ]]</div>  +,
Faut-il instaurer un revenu de base ? +Alors qu'elle est présentée comme progressiste, la proposition du revenu de base va à l'encontre des revendications exprimées par les collectifs de chômeurs et de femmes, qui aspirent non pas à une allocation plus importante qui leur permettrait de rester chez eux, mais à obtenir un emploi digne. De la même façon, la refonte du système des retraites proposée par certains défenseurs du revenu de base conduit à niveler les pensions retraites vers le bas, à l'inverse des revendications collectives des travailleurs et retraités.  +, D'autres mesures permettraient de réaliser une partie ou l'ensemble des choses permises par un revenu de base, sans en présenter les inconvénients. * Fondé sur un droit à l'emploi, le salaire à vie serait financé par le travail de tous, et préparerait une sortie du capitalisme. * L'extension des droits sociaux (droits à la santé, à l'éducation, au logement, etc.), sous forme de services publics gratuits pour tous, améliorerait considérablement les conditions de vie de l'ensemble de la population. * Une réduction massive du temps de travail, réparti entre tous, alliée à une interdiction des licenciements, métamorphoseraient notre rapport au travail, qui serait ainsi libéré à de nombreux égards.  +, Depuis les années 1980, les entreprises privilégient une main-d'oeuvre <span class="ordi">[http://fr.wikipedia.org/wiki/Flexibilit%C3%A9_du_travail flexible]<sup>[[Fichier:Wikipedia.png|12px|link=http://fr.wikipedia.org/wiki/Flexibilit%C3%A9_du_travail|alt=Logo de l'encyclopédie Wikipédia]]</sup></span><span class="teleph">[http://fr.wikipedia.org/wiki/Flexibilit%C3%A9_du_travail flexible][[Fichier:Wikipedia.svg|11px|link=http://fr.wikipedia.org/wiki/Flexibilit%C3%A9_du_travail|alt=Logo de l'encyclopédie Wikipédia]]</span><span class="nonoprint">flexible</span>, sur le modèle des travailleurs intérimaires et des contrats de travail permettant une gestion « souple » du personnel. Le revenu de base, parce qu'il est un filet de sécurité pour les travailleurs précaires, est alors une mesure qui permet de satisfaire la demande de flexibilité des entreprises, sans compromettre les conditions de vie des travailleurs précaires.  +,
Faut-il instaurer un salaire à vie ? +Dans une société où le salaire à vie est mis en place, le marché de l'emploi n'existe plus, et donc le chômage non plus. Les problèmes de stigmatisation, de perte de dignité et de précarité liés à l'exclusion du marché de l'emploi disparaissent.  +, Le mode de financement du salaire à vie conduit à interdire la propriété lucrative, ou en tout cas à réduire fortement son influence. La propriété lucrative consiste à percevoir un revenu en vertu du fait qu'on possède un bien (titres financiers, appartement, etc.) sans avoir besoin de travailler. Cet état de fait est vu par certains comme moralement injustifiable et entraînant des effets indésirables dans l'ensemble de la société : l'accroissement des inégalités et de la pauvreté, l'exploitation au travail ou l'absence de démocratie dans les entreprises. Les soutiens du salaire à vie voient donc la fin de la propriété lucrative comme un accomplissement très désirable.  +, Il est probable que la hiérarchie des salaires (le montant du salaire pour chaque qualification) concentre une violence sociale considérable et soit source de conflits récurrents.  +,
Faut-il préférer les logiciels libres ? +Contrairement aux logiciel privateurs (aussi appelés propriétaires), les logiciels libres permettent à quiconque de consulter le code et de savoir ce qui est fait des données personnelles. Ils permettent aussi de l'étudier, de le modifier et de le redistribuer.  +
Faut-il préserver les Murs à pêches de Montreuil ? + * Jardinage : ** Le jardin partagé du Secours catholique ** Le jardin du Sens de l'humus accueille des enfants handicapes ** Le Jardin de la lune : jardin médiéval cultive des simples (plantes médicinales cultivées dans des plessis) * L'épicerie solidaire pour alimentation peu chère. * La Collecterie récupère tout ce que les gens ont jeté et recyclent. Travail d'insertion. * Théâtre de verdure : évènements organisés par Oxymore (théâtre, clown, poésie, concerts, bals) ; festival des Murs à pêches * Montreuil environnement : pour réexploiter les Murs à pêches pour construire une agriculture urbaine de proximité * Les Lézards dans les murs * Asso MAP (Murs à pêches) : préserve et consolide les murs ; plante et entretient un verger de pêchés, de pommiers comme avant ; visite des Murs à pêches et de leur histoire ; à l'origine du festival des Murs à pêches, créé en 1999 ; cuisson de poterie ; expositions de photos * Société régionale d'horticulture de Montreuil (SRHM), depuis le 19e siècle : restauration de murs ; vergers ; ateliers de taille de greffe, marquage des fruits (avec des pochoirs) Voir la fédération des Murs à pêches pour voir un regroupement d'une grosse partie des associations. <blockquote>« Mettre en œuvre des jardins maraîchers à vocation d'insertion sociale et professionnelle, afin de permettre à des personnes en difficulté de retrouver un emploi et de (re)construire un projet personnel. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Montreuil environnement, « [http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html 5 piliers pour un projet agri-urbain dans les Murs à Pêches] ».[[Lien d'oeuvre citée::http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html| ]]</div>   +, * Pour s'approcher de l'autonomie alimentaire. * Pour accueillir des fermes d'insertion, des AMAP, de l'élevage. Maraîchers, éleveurs, horticulteurs <blockquote>« Favoriser l’installation d'agriculteurs engagés pour une agriculture responsable, notamment en leur proposant une possibilité de loger sur les parcelles cultivées dans des habitations respectueuses du caractère agricole et patrimonial du site. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Montreuil environnement, « [http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html 5 piliers pour un projet agri-urbain dans les Murs à Pêches] ».[[Lien d'oeuvre citée::http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html| ]]</div> <blockquote>« Proposer une agriculture responsable et de proximité en privilégiant les circuits courts, du producteur au consommateur local. Les pratiques responsables et les circuits courts préservent la qualité de l'eau, engendrent moins de déplacements, consomment moins d'énergie et émettent moins de gaz à effet de serre. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Montreuil environnement, « [http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html 5 piliers pour un projet agri-urbain dans les Murs à Pêches] ».[[Lien d'oeuvre citée::http://montreuil-environnement.blogspot.fr/2010/04/propositions-pour-un-projet-agri-urbain.html| ]]</div> <blockquote>« La vocation horticole du site, inscrite dans la perspective d’une économie émergente, retrouve alors une raison d’être et de se développer au service d’une société de proximité, connue, motivée et déjà engagée dans de nombreuses initiatives convergentes. A ces initiatives issues d’associations organisées il faut ajouter d’autres initiatives isolées mais représentatives de certains groupes désireux de développer des productions potagères associées à leurs propres cultures. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Murs à pêches, « [https://mursapeches.files.wordpress.com/2009/01/montreuil-10-01-092.doc Le point de vue de Gilles Clément, paysagiste, sur les Murs à pêches] », 10/01/2009.[[Lien d'oeuvre citée::https://mursapeches.files.wordpress.com/2009/01/montreuil-10-01-092.doc| ]]</div> <blockquote>« On peut imaginer développer localement des modèles de production et d’échange, assortis d’un réseau de distribution de proximité en accord avec les préoccupations écologiques les plus actuelles et les plus urgentes à mettre enfin en œuvre. On peut légitimement espérer voir arriver sur le marché des aliments non dangereux pour la santé, produits dans les meilleures conditions biologiques et cependant accessibles aux moins riches. On comprend alors le rôle considérable que pourrait jouer l’ensemble des Murs à pêches de Montreuil. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Association Murs à pêches, « [https://mursapeches.files.wordpress.com/2009/01/montreuil-10-01-092.doc Le point de vue de Gilles Clément, paysagiste, sur les Murs à pêches] », 10/01/2009.[[Lien d'oeuvre citée::https://mursapeches.files.wordpress.com/2009/01/montreuil-10-01-092.doc| ]]</div> <blockquote>« La présence de terres anciennement agricoles en plein tissu urbain à Montreuil pourrait être une opportunité pour développer des projets de proximité en résonance avec l’orientation régionale, par exemple parmi les suivants : * Appuyer la démarche régionale en mettant à disposition de l'agriculture des parcelles à cultiver pour une vitrine des produits agricoles d'Île-de-France et/ou une « maison des terroirs », lieux de vente et de présentation éventuellement accompagné d’une plate-forme de distribution. * Appuyer des démarches de circuits courts comme celui des AMAP * Permettre un accès à des produits frais aux habitants des quartiers défavorisés par le développement de jardins collectifs * Permettre aux enfants et aux adultes de la ville de s’éduquer au goût et à la nature * Introduire une démarche d’agriculture urbaine qui pourrait être reprise dans d’autres quartiers et parcs de la ville * Créer une écofilière autour des productions végétales, par la transformation artisanale des produits cultivés, des lieux de vente de proximité ou plus loin l’implantation d’entreprises de phyto/bio cosmétologie ou d’autres productions utilisant le végétal. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Manuel Martinez, Pierre Desgranges et Patrick Petitjean, « [http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf Commission extra-municipale sur l’aménagement du secteur des murs à pêches] », avril 2009.[[Lien d'oeuvre citée::http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf| ]]</div> <blockquote>« Le maintien de l’agriculture proche des villes est un axe fort de la politique régionale en Île-de-France, qui souhaite : * Raccourcir les distances entre producteurs et consommateurs pour limiter les transports et leur impact environnemental ainsi que les intermédiaires afin que le coût des produits à l’achat soit réduit tout en permettant d’améliorer le revenu des agriculteurs. * Lutter contre la disparition des terres agricoles disponibles sous l’effet la pression foncière liée à la crise du logement qui rend difficile l’extension des exploitations agricoles existantes et l’implantation de nouvelles exploitations qui trouveraient pourtant des débouchés. * Développer l’agriculture biologique et paysanne ainsi que les produits du terroir. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Manuel Martinez, Pierre Desgranges et Patrick Petitjean, « [http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf Commission extra-municipale sur l’aménagement du secteur des murs à pêches] », avril 2009.[[Lien d'oeuvre citée::http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf| ]]</div> <blockquote>« Relancer une agriculture urbaine, notamment sous des formes économiquement durables. Les pistes sont nombreuses : vergers de production et de démonstration, ferme de cueillette, ferme pédagogique, terrain d’expérimentation pour les écoles, AMAP, pépinières, jardins familiaux, jardins partagés, jardins d’insertion, jardins botaniques, potagers du monde, marché pérenne. Le site est suffisamment vaste pour accueillir des projets différents qui puissent entrer en synergie. Dans tous les cas, ils devront être au service du patrimoine exceptionnel que constituent les murs à pêches, non pas dans une optique protectionniste, mais au contraire de développement, en utilisant les atouts, tant matériels qu’immatériels, du site. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Jacques Brunet, Gilles Clément, Véronique Ilié, Cathy Lamry et Manuel Pluvinage, « [http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf Contribution à la commission extra-municipale des murs à pêches] », 7 avril 2009.[[Lien d'oeuvre citée::http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf| ]]</div>   +, <blockquote>« Considérant le déficit de logement sur la ville et la grande densité existant dans de nombreux secteurs, il nous semble que l’hypothèse de construire seulement 400 logements sur les MAP, par rapport aux 4000 logements que la municipalité s’engage à produire, va générer des contraintes et des déséquilibres. Nous souhaiterions que cette hypothèse soit revue à la hausse. Il est possible de construire plus de logement sur ce secteur tout en conservant la valeur patrimoniale de cet espace. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Bruno Rebelle, « [http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf Commentaires sur le rapport de la commission extra-municipale sur l’aménagement du secteur des murs à pêches] », 13 avril 2009.[[Lien d'oeuvre citée::http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf| ]]</div> <blockquote>« L'amélioration des conditions d'habitat actuel (tsigane notamment mais aussi de l'habitat ancien et/ou dégradé), la nécessité de bâti pour certaines activités à développer dans le quartier (commerce de proximité, support des activités agriculturelles), la nécessité d'engager rapidement des opérations de nouveaux logements à l'échelle de la ville pour répondre à la crise du logement et contribuer à la réalisation des objectifs du SDRIF, de développer la mixité sociale du secteur et de raccrocher le quartier au reste de la ville ont conduit la commission à proposer des orientations pour prendre en compte ces différents besoins dans le projet d'aménagement du quartier tout en inscrivant la question de l’habitat dans l’identité spécifique de ce quartier. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Manuel Martinez, Pierre Desgranges et Patrick Petitjean, « [http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf Commission extra-municipale sur l’aménagement du secteur des murs à pêches] », avril 2009.[[Lien d'oeuvre citée::http://lafabrique.montreuil.fr/wp-content/uploads/2011/04/rapportfinal_2009-04-14.pdf| ]]</div>  +,
Faut-il supprimer les notes à l'école ? +En fonction de l'état d'esprit du professeur quand il corrige ses copies, il n'attribuera pas la même note si il est en colère ou heureux. Un enseignant établit sa propre échelle de note en fonction du niveau des élèves de chacune de ses classes. Un élève qui a de bonnes notes dans une classe pourra voir ses notes baisser ou s'élever s'il change de classe, ou s'il n'a plus le même professeur. Mais le problème fondamental se situe au niveau de la normalisation de cette échelle par l'institution d'une <span class="ordi">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre constante macabre]<sup>[[Fichier:Wikipedia.png|12px|link=https://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre|alt=Logo de l'encyclopédie Wikipédia]]</sup></span><span class="teleph">[https://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre constante macabre][[Fichier:Wikipedia.svg|11px|link=https://fr.wikipedia.org/wiki/Constante_macabre|alt=Logo de l'encyclopédie Wikipédia]]</span><span class="nonoprint">constante macabre</span>.  +, Les études montrent qu’un enfant qui a des mauvaises notes tend à se maintenir dans sa place de mauvais élève.  +, ==== Du point de vue de l'élève ==== ==== Du point de vue des parents ==== ==== Du point de vue de la société ==== (de correctement tirer profit de l’utilité des enfants) ==== Du point de vue des enseignants ==== par l'évaluation formative  +,
L
L'Europe occidentale est-elle en déclin ? +"Avec son masque humaniste, ce relativisme se prétend garant de bonne entente alors que la quête de vérité (et, surtout, la confrontation entre différentes vérités) conduirait au conflit, voire à la haine. A l'usage, ce « vivre-ensemble » s'est révélé factice ; mettre hors-jeu les questions qui fâchent n'aboutit qu'à la prolifération des procès et à l'hostilité entre communautés de plus en plus divergentes. Malgré la bonne volonté dont elle se drape, la tolérance molle conduit nécessairement aux replis, aux identités sacralisées puis à l'affrontement général. Le constat d'échec d'un monde en désintégration nous montre que ''notre société a commis une grave erreur d’aiguillage'' en pariant sur le « respect ». Respecter les religions, les modes de vie, les philosophies, s'avère une autre face du nihilisme. Seule la confrontation intellectuelle est le gage d'un respect des autres qui ne soit pas illusoire." E.J. Duits, Après le relativisme, Le Cerf 2016 "Il est des idées philosophiques, apparemment bien éloignées de notre action quotidienne, qui descendent de l'empyrée et s'invitent dans nos vies. Tel est le cas du relativisme. Celui-ci n'est pas qu'une posture intellectuelle consistant à être tolérant en répétant “chacun sa vérité, son mode de vie, sa religion”. Ses effets toxiques sur nos existences se font sentir tant au niveau des rapports humains que dans le champ politique ou religieux. ''Le relativisme est une attitude de désespoir jeté sur l'accord possible des esprits''. [...] Dans cette vue désolée d'une incommensurabilité des humains entre eux, que reste-t-il ? L'espace commun se délite, les religions n'ont plus rien à se dire, les philosophes s'enferment, l'agora se vide et la démocratie s'évide. En lieu d'une rencontre féconde et colorée, notre société devient la dissociété, les regards se frôlent dans la défiance et la peur. On se trouve aux antipodes de Socrate : au lieu de confronter les visions du monde et de chercher la vérité ensemble, nous voilà renvoyés aux communautés distinctes ou aux festivités bruyantes. Le dialogue a déserté la Cité. Et pendant ce temps, elle continue sa marche aveugle, pressentant les abîmes. La science ne nous guide plus, la politique n'est qu'un combat, la philosophie se réduit à un conflit des interprétations. En attendant la catastrophe qui plane, chacun vaque à ses affaires. L'anticonformisme ronronnant domine le spectacle médiatique et étouffe la vie de l'esprit avec son ricanement compulsif et son relativisme faussement tolérant. Nous vivons dans une ère marquée par le renoncement à l'échange existentiel et à la raison." E.J. Duits, ''Après le relativisme'', Le Cerf 2016.  +, "Il faut viser substantiellement comme symboliquement une égalité entre groupes victimisés et groupes dominants. Il faut accueillir la diversité et non pas vouloir l'assimiler. La logique du contractualisme doit l'emporter sur celle de l'héritage. L'éducation doit participer à ce mouvement en prônant la déconstruction plutôt que la transmission. - Le conservatisme est, au mieux, une fragilité psychologique, mais plus probablement une pathologie liée à des phobies diverses. Son point de vue est irrecevable. Le multiculturalisme, seul discours valable, est devenu une religion. - L'Etat-nation, les frontières et l'autorité sont désuets, l'Europe doit être le modèle de gouvernance d'une forme de communauté potentiellement mondialisée." Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/multiculturalisme-comme-religion-politique-lire-en-priorite-critique-livre-mathieu-bock-cote-arnaud-joly-culture-tops-editions-2725959.html#CAiQDXXbBgz23BVr.99  +, "Je me suis concentré sur les pays où j'ai effectué des reportages et que je pense connaître assez bien : la France, l'Allemagne, l'Italie, la Grande-Bretagne, le Danemark, l'Espagne, les Pays-Bas, la Suède. Certes, selon les pays que j'ai étudiés, des différences sont perceptibles dans les rapports entre la société d'accueil et la population immigrée. Cependant, ce sont les mêmes problèmes qui reviennent d'une manière ou d'une autre. Pour commencer, l'intégration des immigrés s'apparente globalement à un échec. Et les mêmes questions sont posées partout : les taux de chômage et de délinquance supérieurs à la moyenne dans les quartiers peuplés de migrants, les revendications concernant les prescriptions alimentaires islamiques, les demandes de séparation des sexes à l'hôpital ou dans les activités sportives, la recherche d'interlocuteurs musulmans modérés... Quand on voyage d'un pays européen à l'autre, comme je l'ai fait pendant plusieurs années, on entend les mêmes préoccupations, les mêmes mots, et jusqu'aux mêmes blagues. * Aux lecteurs français, votre livre paraîtra d'une grande liberté de ton, parce qu'ici, ce sujet ne se manie qu'avec la plus grande prudence... Je sais que chez vous, ce thème est entouré de tabous et de non-dits. Mais je suis journaliste, et le plus grand service que puisse rendre un journaliste est d'ouvrir un débat. Si l'on cherche une différence entre pays européens quant au traitement de l'immigration, elle est précisément là : en France, la parole est verrouillée, contrairement à la Grande-Bretagne, à l'Italie ou à l'Allemagne. Pierre-André Taguieff a raison quand il évoque l'idéologie de l'« immigrationnisme ». Chez vous, il est presque illégal d'avoir une réflexion négative sur un phénomène qui, comme tout fait de société, ne devrait pas échapper à l'esprit critique. Ce que mon regard peut apporter, en tant qu'étranger, c'est un peu de distance. Citoyen américain, c'est de l'extérieur et sans passion personnelle que j'observe la société européenne. Christopher Caldwell http://www.lefigaro.fr/lefigaromagazine/2011/10/08/01006-20111008ARTFIG00522--l-islam-est-le-plus-grave-de-pose-a-l-europe.php  +,
L'extrême-gauche doit-elle lutter contre l'islamophobie ? +<blockquote>« Ce livre [''Les Blancs, les Juifs et nous'', d'Houria Bouteldja, porte-parole du PIR] défend les idées les plus réactionnaires, à commencer par [...] une prise de position contre le féminisme, dénoncé comme une exportation blanche : « ''Mon corps ne m’appartient pas. Aucun magistère moral ne me fera endosser un mot d’ordre conçu par et pour des féministes blanches. […] J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam''. » Bouteldja, qui dit préférer appartenir « ''à [sa] race et à l’islam'' » plutôt que de dire que son corps lui appartient, va même plus loin : « ''Un féminisme décolonial doit avoir comme impératif de refuser radicalement les discours et pratiques qui stigmatisent nos frères''. » Elle absout ainsi d’avance les lapideurs de femmes et les exciseurs, au nom du féminisme décolonial. On peut également mentionner le récent livre de Nargesse Bibimoune, ''Confidence à mon voile''. On y lit par exemple : « ''Mon cher voile, dis-leur que tu es la preuve de ma soumission à Dieu et uniquement Lui ! Dis-leur qu’à mes yeux tu es un instrument d’émancipation face à une société qui souhaiterait me dicter ma manière d’être une femme libérée''. » [...] Marwan Muhammad signe régulièrement des communiqués communs avec Idriss Sihamedi, responsable de l’association BarakaCity, lequel, sur un plateau télé en janvier 2016, expliquait qu’il était « ''un musulman normal'' », et qu’en conséquence il « ''ne serre pas la main des femmes'' ». Récemment Marwan Muhammad, lors d’un débat, a affirmé que la polygamie ne le regardait pas, puisqu’elle était, « ''comme l’homosexualité, un choix de vie personnel'' ». »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Lutte ouvrière, « [http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html Le piège de la « lutte contre l’islamophobie »] », ''Lutte de classe'', n°181, février 2017.[[Lien d'oeuvre citée::http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html| ]]</div>  +, <blockquote>« Ce livre abject [''Les Blancs, les Juifs et nous'', d'Houria Bouteldja, porte-parole du PIR] défend les idées les plus réactionnaires, à commencer par un antisémitisme nauséeux (« ''Vous les Juifs […] je vous reconnaîtrais entre mille, votre zèle est trahison''. ») »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Lutte ouvrière, « [http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html Le piège de la « lutte contre l’islamophobie »] », ''Lutte de classe'', n°181, février 2017.[[Lien d'oeuvre citée::http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html| ]]</div>  +, <blockquote>« Depuis plusieurs années, une galaxie de groupes se donnant pour objectif la « lutte contre l’islamophobie » se développent et prennent diverses initiatives. Certains, comme l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) ou PSM (Participation et spiritualité musulmanes), sont ouvertement des associations de prosélytisme religieux. D’autres se défendent d’être des organisations religieuses et se cachent derrière des revendications d’égalité, de lutte contre le racisme et contre l’islamophobie. C’est le cas du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France), de Mamans toutes égales, du Collectif une école pour toutes, Féministes pour l’égalité, et plus récemment d’Alcir (Association de lutte contre l’islamophobie et les racismes). Le Parti des indigènes de la République (PIR) est aussi à ranger dans cette galaxie. Depuis l’attentat contre Charlie hebdo, en janvier 2015, les initiatives de ces groupes se sont multipliées : rassemblement anti-islamophobie le 18 janvier 2015 à Paris ; meeting contre l’islamophobie et le climat de guerre sécuritaire le 6 mars 2015 à Saint-Denis ; Marche de la dignité et contre le racisme organisée par le PIR le 31 octobre 2015 ; meeting à Saint-Denis contre l’état d’urgence le 11 décembre 2015, ou encore, le 21 septembre dernier, le meeting d’Alcir baptisé « Pour un printemps de la liberté, de l’égalité et de la fraternité », organisé dans le 20e arrondissement de Paris. [...] Ces rassemblements ont tous été en réalité des tribunes pour des organisations islamistes et communautaristes. Lors du rassemblement du 18 janvier 2015, des jeunes brandissent des drapeaux algériens, turcs, marocains, des panneaux portant des sourates du Coran, et une grande banderole : « Touche pas à mon prophète ». Le meeting du 6 mars 2015 était coorganisé par l’UOIF. Celui du 11 décembre faisait, lui aussi, la part plus que belle aux militants religieux. Certes, des laïcs (journalistes du Monde diplomatique ou représentante du Syndicat de la magistrature) s’y sont exprimés, mais en partageant la tribune avec Tariq Ramadan, Ismahane Chouder, porte-parole de PSM, ou Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF. On retrouve les mêmes parmi les signataires de l’appel pour le meeting d’Alcir du 21 septembre 2016. Le nom des porte-parole des associations et groupes religieux musulmans figure sur l’affiche, ornée d’une photo d’une femme voilée drapée… dans un drapeau bleu-blanc-rouge. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Lutte ouvrière, « [http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html Le piège de la « lutte contre l’islamophobie »] », ''Lutte de classe'', n°181, février 2017.[[Lien d'oeuvre citée::http://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017/01/22/le-piege-de-la-lutte-contre-lislamophobie_75202.html| ]]</div>  +,
La classe ouvrière est-elle révolutionnaire ? +La classe ouvrière n'a rien à perdre d'autre que ses chaînes.  +, usines, bastions ouvriers  +, Classe dominée prédestinée à renverser la classe dominante  +,
La liberté d'expression doit-elle être limitée ? +Celle-ci donne une image dégradante de la femme et une image fausse des relations amoureuses et de la sexualité. Elle risque d'induire des comportements "comme dans les films" pour les sujets jeunes et influençables. De plus, elle constitue un préjudice au sens défini par Ruwen Ogien. "Ruwen Ogien propose trois critères par lesquels une offense devient préjudice : si l'on ne peut l'éviter (auditoire captif) ; si elle relève d'une intention de nuire systématiquement ; si son intensité est élevée (R. Ogien, La Liberté d'offenser, op. cit., p. 19). Ainsi Ruwen Ogien, en refusant de minimiser l'importance de certaines offenses (telles les injures racistes et sexistes, qui pourtant relèvent du symbolique, est amené à prendre en considération la perception subjective des personnes qui s'estiment offensées. Or, selon certaines féministes (en particulier Catherine McKinnon et Andrea Dworkin), la pornographie remplirait sans difficultés les trois critères proposés par Ruwen Ogien. Elles soutiennent que dans une société de mâles consommant de la pornographie, il est très difficile d'échapper à son influence ; que la pornographie cherche en permanence à rabaisser et à humilier les femmes ; que la pornographie est omniprésente par ses affiches, sur internet, etc., et qu'en présentant les femmes comme des proies toujours disponibles et consentantes, elle s'impose à elles de manière particulièrement intense." Denis Ramond, "Liberté d'expression : de quoi parle-t-on ?" https://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RAI_044_0097  +, Certaines images ont pour but de blesser les croyants. Il est anormal que des croyants aient à subir ces agressions envers ce qu'ils ont de plus sacré. Il faut respecter les croyances et le sacré.  +, En particulier, l'émergence des réseaux sociaux implique une réglementation pour éviter les propos haineux ou injurieux anonymes - ou non. "Le cyber-harcèlement est défini comme « un acte agressif, intentionnel perpétré par un individu ou un groupe d’individus au moyen de formes de communication électroniques, de façon répétée à l’encontre d’une victime qui ne peut facilement se défendre seule ». Le cyber-harcèlement se pratique via les téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, courriers électroniques, réseaux sociaux, site de partage de photographies etc." http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/que-faire/faire-face-au-cyberharcelement/  +,
La vaccination est-elle dangereuse ? +Reference Article : GREZARD P. ; CHEFAÏ M. ; PHILIPPOT V.;Lupus érythémateux cutané et aphtose buccale après vaccination contre l'hépatite B chez un enfant âgé de 6 ans Cutaneous lupus erythematosus and buccal aphtosis following hepatitis B vaccination; Annales de dermatologie et de vénéréologie Y. 1996, vol. 123, No. 10, pages 657-659 [bibl. : 17 ref.]  +, Certaines associations entraînent une augmentation d'effet secondaire (narcolepsie plus fréquente par exemple) notamment entre le ASO3 et l'adjuvant A/H1N1 de 2009 pour des enfants entre 4 et 18 ans en Scandinavie et en Angleterre. http://www.bmj.com/content/346/bmj.f794  +, Seuls certains vaccins, contre l'hépatite B et ceux contenant des anatoxines, sont les plus susceptibles de provoquer des réactions d'hypersensibilité locales. Les réactions généralisées sont rares et ne se reproduisent généralement pas lors des rappels. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0335745704000814  +,
Le Front national est-il un parti fasciste ? +<blockquote>« Au début des années 1960, Jean-Marie Le Pen, n’ayant rien renié de son passé sulfureux, se rend en Espagne pour aller saluer d’anciens compagnons de combat. Il rend visite à : * Abel Bonnard : Maurassien, il évolue vers le fascisme dans les années 1930. Partisan d’un rapprochement franco-allemand, il devient, durant la seconde guerre mondiale, une figure de la collaboration avec l’occupant nazi. Nommé ministre de l’Éducation nationale en 1942, il fait partie des « ultra » et des derniers partisans du régime de Vichy. […] * Louis Darquier de Pellepoix : Individu politique d’extrême droite, il est principalement connu pour son engagement antisémite et pour son activité de collaborateur durant la Seconde Guerre mondiale. […] * Léon Degrelle : Journaliste et homme politique engagé à l’extrême droite, il est surtout connu pour son engagement antisémite et pour son activité de collaborateur durant la Seconde Guerre mondiale. […] Engagé volontaire, il combattit sur le front de l’Est avec le grade de commandant dans la 28e division SS Wallonie. * Otto SKORZENY : Il rejoint le parti nazi autrichien en 1931. Comme colonel SS, il participa à de très nombreuses opérations prestigieuses, telle que l’évasion de Mussolini d’une prison italienne, en 1944. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Léon Landini, « [http://www.initiative-communiste.fr/articles/front-national-chiens-ne-chats-leon-landini-resistant-ftp-moi/ Front national : Les chiens ne font pas des chats !] », avril 2017.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.initiative-communiste.fr/articles/front-national-chiens-ne-chats-leon-landini-resistant-ftp-moi/| ]]</div> <blockquote>« Si elle [Marine Le Pen] s'est séparée de plusieurs compagnons de la première heure, elle reste fidèle à certaines amitiés à la trajectoire jugée sulfureuse [...] Emmanuel Leroy, cet ancien d'Ordre nouveau, a un parcours beaucoup plus marqué à l'extrême droite dure. Il a, par le passé, animé une lettre aux relents néonazis (la ''Lettre noire'') et revendique toujours sa filiation nationaliste-révolutionnaire et gréciste. [...] Il est encore consulté de temps à autre sur des dossiers précis, notamment concernant les relations avec la Russie. [...] Un ancien acteur est Philippe Péninque, ancien du GUD. [...] Cette défaite n'entame pourtant en rien le crédit de Philippe Péninque, qui continue de prodiguer ses conseils à Marine Le Pen, celle-ci le chargeant de surcroît de quelques missions délicates, notamment en ce qui concerne les finances de son parti. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Abel Mestre et Caroline Monnot, « Les réseaux du Front national », ''Les faux-semblants du Front national'', Presse de Sciences Po, Paris, 2015.</div> <blockquote>« De sa jeunesse d'étudiante en droit à l'université parisienne d'Assas, Marine Le Pen a en effet conservé des amitiés qui nuisent à sa stratégie de dédiabolisation et de normalisation. Frédéric Chatilon, président du GUD au début des années 1990, est de celles-ci. Lui et une poignée d'anciens militants de ce syndicat étudiant aux méthodes violentes ont monté un réseau d'entreprises où les prises de participation se font entre amis et dont les avocats-conseil sont eux-mêmes d'anciens du GUD. À partir de 2012, ils forment l'un des cercles les plus fermés et les plus rapprochés de la présidente du FN. Mêlant affaires et politique, ils vont devenir les prestataires de services quasi exclusifs du parti version Marine Le Pen. Ils sont notamment aux commandes de Jeanne, le microparti dont s'est dotée la présidente du FN pour financer ses campagnes électorales. La conception et la fabrication du matériel de campagne sont exclusivement dévolus à Riwal, l'entreprise de communication de Frédéric Chatillon. La société de sécurité d'Axel Coustau (Vendôme, puis Colisée) se substitue ici et là au Département protection sécurité (DPS), le service d'ordre officiel du FN, souvent composé de bénévoles. Les « gudards » apparaissent ainsi au cœur de la logistique et du financement du « nouveau » FN. Malgré leurs écarts de conduite, notamment des actes d'intimidation répétés envers la presse, une proximité est affichée avec Alain Soral ou l'humoriste Dieudonné. Ils bénéficient de la part de Marine Le Pen d'une impunité totale. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Abel Mestre et Caroline Monnot, « Les réseaux du Front national », ''Les faux-semblants du Front national'', Presse de Sciences Po, Paris, 2015.</div> <blockquote>« Pendant une année, en 2007, au Parlement européen, Marine Le Pen a fait partie d’un groupe parlementaire composé de 20 parlementaires qui se nommait Identité Tradition Souveraineté (ITS). Parmi les deux députés italiens qui composaient ce groupe, qui se réunissaient avec Mme Le Pen sans que cela ne lui pose le moindre problème, il y avait une certaine… Alessandra Mussolini ! Cette dernière est la petite-fille du « Duce » Benito Mussolini. Sur les plateaux de télé elle refuse publiquement que l’on rejette « l’héritage mussolinien ». Le 9 mars 2006 (soit un an avant que Mme Le Pen ne voit aucune difficulté à faire un groupe parlementaire avec elle) Mme Alessandra Mussolini avait déclaré à la télé « ''Meglio fascista che frocio !'' » ce qui signifie en bon français : « ''Mieux vaut être fasciste que pédé !'' ». Classe, non ? Ces propos n’ont bien sûr jamais été condamnés par la présidente du FN. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Alexis Corbière, « [http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/09/marine-le-pen-porte-plainte-contre-jean-luc-melenchon%E2%80%A6-qu%E2%80%99elle-y-vienne/ Marine Le Pen porte plainte contre Jean-Luc Mélenchon… Qu’elle y vienne !] », 7 mars 2011.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.jean-luc-melenchon.fr/2011/03/09/marine-le-pen-porte-plainte-contre-jean-luc-melenchon%E2%80%A6-qu%E2%80%99elle-y-vienne/| ]]</div> <blockquote>« Depuis 2005, par un vote de l’assemblée générale de l’ONU, le 27 janvier est devenue la « Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l'Holocauste ». […] Le même jour, [...] Marine Le Pen dansait la valse, à Vienne, avec la crème européenne des néonazis, des nostalgiques du IIIe Reich, et des négationistes. La candidate du Front National a répondu à l'invitation du FPÖ, le parti de feu Jorg Haider, et de sa figure de proue, l’antisémite et néonazi Martin Graf, au bal annuel d’Olympia, cette société secrète interdite aux Juifs et aux femmes, et dont les membres sont chargés de véhiculer dans la société des idées néonazies, pangermanistes, antisémites et négationnistes. Jean Marie Le Pen, qui assistait au bal avec Bruno Gollnisch, et qui en a été l'invité d'honneur en 2008, a ainsi montré à sa fille Marine Le Pen l’exemple à suivre. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Jean-Patrick Grumberg, « [http://www.dreuz.info/2012/01/28/pourquoi-marine-le-pen-dansait-elle-au-bal-des-neo-nazis-a-vienne-le-jour-de-celebration-de-la-shoah/ Pourquoi Marine le Pen dansait-elle au bal des néo-nazis à Vienne le jour de célébration de la Shoah ?] », 28 janvier 2012.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.dreuz.info/2012/01/28/pourquoi-marine-le-pen-dansait-elle-au-bal-des-neo-nazis-a-vienne-le-jour-de-celebration-de-la-shoah/| ]]</div> <blockquote>« C'est une photo dont Marion Maréchal-Le Pen se serait bien passée. Sur cette image, [...] la benjamine de l'Assemblée nationale pose en compagnie d'Edouard Klein, leader du GUD (Groupe union défense, une organisation étudiante d'extrême droite), et de Baptiste Coquelle, présenté comme un membre du « mouvement skin ». La photo date du 11 décembre 2012. Ce soir-là, le FN célébrait en grande pompe ses 40 années d'existence à la salle de la Mutualité, à Paris. Au centre, Baptiste Coquelle. Sur un autre cliché non daté publié par l'hebdomadaire, on retrouve Baptiste Coquelle, casque de SS sur la tête, réalisant un salut nazi devant un drapeau frappé de la croix celtique, symbole des néonazis. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Jim Jarrassé, « [http://www.lefigaro.fr/politique/2013/04/11/01002-20130411ARTFIG00418-la-photo-qui-embarrasse-marion-marechal-le-pen-et-le-fn.php La photo qui embarrasse Marion Maréchal-Le Pen et le FN] », ''Le Figaro'', 11 avril 2013.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.lefigaro.fr/politique/2013/04/11/01002-20130411ARTFIG00418-la-photo-qui-embarrasse-marion-marechal-le-pen-et-le-fn.php| ]]</div>  +, <blockquote>« Ce n'est pas la propagande frontiste qui relaie les thèmes des fascismes européens, mais les livres recommandés par la presse favorable au FN (et souvent écrits par des membres ou sympathisants du parti), ainsi le réseau de librairies militantes qui vendent par correspondance ou en magasin à ses membres. L'étude des fascismes fait donc partie de la culture historique et idéologique acquise par les mieux formés des adhérents. Un signe de la nostalgie du romantisme fasciste réside dans la vénération quasi unanime dont sont l'objet au FN deux hommes : François Brigneau et Roland Gaucher. Le sympathisant frontiste qui fréquente les librairies nationalistes se voient proposer trois modèles de dirigeants et de meneur d'hommes : Corneliu Z. Codreanu, idéologue de la Garde de Fer roumaine ; Léon Degrelle, fondateur belge du Rexisme ; José Antonio Primo de Rivera, théoricien de la Phalange espagnole. Dans un ouvrage qui a formé nombre de militants (une photographie de Le Pen le montre même en train de le lire), et intitulé ''Doctrines du nationalisme'', Jacques Ploncard d'Assac, collaborateur de ''Présent'' et ''National-Hebdo'', expose les idées politiques de José Antonio, Onesimo Redondo et Ramiro Ledesma Ramos. C'est encore la Croisade franquiste qui est décrite dans ''Les Héros de l'Alcazar'' (1987), livre d'Alain Sanders (rédacteur à Présent) et Francis Bergeron, ancien candidat du FN. La Phalange espagnole retient leur attention comme mouvement anticommuniste, profondément catholique et mystique. Un petit groupe, le Cercle Franco-Hispanique, se dévoue d'ailleurs uniquement à la commémoration du nationalisme phalangiste, et plusieurs cadres frontistes participent à ses activités. Degrelle est l'auteur de plusieurs ouvrages apologétiques de son engagement dans la division Wallonie de la Waffen SS, vendus par Diffusion de la Pensée Française (DPF), éditeur par correspondance qui existe depuis 1966 et possède un fichier de 40 000 clients. DPF, qui vend plus de 3000 titres, commercialise les livres de nombreux dirigeants frontistes, à commencer par Le Pen. Cependant l'admiration de Degrelle pour Hitler a conduit le journal ''Présent'' à recommander en modèle un autre rexiste, José Streel, plus catholique et favorable au maintien d'une Nation belge. Enfin, Codreanu, étudié par Francis Bergeron dans ''Codréanu et la Garde de Fer'' (1993), intéresse par le caractère mystique de sa doctrine et l'importance qu'il attache à la communauté des combattants et au sens du sacrifice. L'adhérent connait aussi le fascisme à travers le témoignage des anciens. Le principal est François Brigneau (1919), qui est le meilleur polémiste de la presse d'extrême droite. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Jean-Yves Camus, ''Le Front national'', 1997.</div>  +, <blockquote>« Comme son nom l'indique clairement, le nationalisme est l'un des piliers du Front national. Le FN se qualifie lui-même de « parti patriote ». C'est un parti nationaliste qui glorifie le mythe de la nation. Marine Le Pen a même accepté le qualificatif de « nationaliste-populiste ». Ce nationalisme se manifeste principalement autour de deux thèmes, de deux boucs-émissaires extérieurs qui seraient la cause de tous les problèmes que rencontre la société française : # L'immigration rendue responsable du chômage, des déficits et de l'insécurité. Elle est présentée comme une menace pour l'identité nationale. En conséquence et logiquement le FN entend donner la priorité aux Français : « la priorité nationale ». # L'Union européenne et l'euro considérés comme sources de contraintes et responsables de la perte d'une indépendance qu'il faudrait reconquérir. Il en résulte des positions souverainistes et protectionnistes. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Pierre Tourev, « [http://www.toupie.org/Textes/Front_national.htm Le Front national. Est-ce un parti fasciste, populiste, nationaliste, poujadiste ou d'extrême droite ?] », 9 mars 2017.[[Lien d'oeuvre citée::http://www.toupie.org/Textes/Front_national.htm| ]]</div> <blockquote>« Le Parti national fasciste et le Front national partagent la même conception de la nation. Par opposition au matérialisme marxiste, la nation a une valeur absolue. Elle n’est pas un simple regroupement d’humains constitué au hasard des migrations, mais un « organisme » constitué d’individus appartenant à une même ethnie et partageant des valeurs communes. De même dans la vision de la France de Vichy, l’individu n’existe qu’en tant que membre de groupes : famille, région, métier, qui tous forment la nation française. Il ne s’agit pas, dans le fascisme italien de 1921, de racisme systématique comme dans le nazisme. Même après l’arrivée au pouvoir, la doctrine fasciste, qui à ce moment-là s’oppose à la démocratie classique, continue à dire que la nation est « ''non pas une race (razza), ni une région géographiquement délimitée, mais une lignée (schiatta) qui se perpétue au cours de l’histoire, une multitude réunie autour d’une idée, qui est volonté d’existence et de puissance : conscience de soi, personnalité.'' ». Cela changera au cours des années 30 : le fascisme deviendra officiellement raciste, et en particulier antisémite. Le Pen est en quelque sorte en avance sur Mussolini puisqu’il a reconnu qu’il ne croyait pas à l’égalité des races. Cela dit, son programme officiel est plutôt centré, comme le programme fasciste, sur la notion d’une communauté d’individus, homogène sur le plan ethnique et unie par des valeurs communes. Un étranger, s’il accepte toutes ces valeurs, peut rejoindre cette communauté dans certaines conditions, en particulier après une mise à l’épreuve. »</blockquote> <div style="text-align:right; margin-right:0em;">Anonyme, « [http://1libertaire.free.fr/LePenFascisteQuid.html Le Pen et le fascisme : une comparaison des programmes] », 1er mai 2002.[[Lien d'oeuvre citée::http://1libertaire.free.fr/LePenFascisteQuid.html| ]]</div>  +,
Le néolibéralisme va-t-il s'effondrer ? +La dette progresse sans cesse, des pays comme l'Italie sont au bord de la faillite. L'Europe peine à maintenir la Grèce sous perfusion, en demandant des sacrifices toujours plus insupportables. Un tel système ne peut pas durer et un crack boursier, commençant par un défaut de paiement d'un "petit" pays, est une menace permanente.  +, Il y a un gouffre entre l'économie réelle (usines, bâtiments, productions etc.) et les chiffres avec lesquels l'économie financière jongle. Ces chiffres ne correspondent plus qu'à des jeux d'écritures sur des valeurs virtuelles. Un tel système de plus en plus décalé avec les biens concrets suscite des bulles artificielles qui éclatent et ruinent les économies réelles.  +, L'ultralibéralisme suscite des conditions de pollution de plus en plus grandes, qui affectent la santé animale et humaine. Les maladies environnementales se multiplient (cancers de la prostate et des seins, malformations à la naissance, voire autisme ou alzheimer...), entraînant des dépenses de santé toujours plus importantes et raccourcissant la durée et la qualité de vie. Le néolibéralisme est tout simplement invivable, et il va devoir cesser si l'on veut survivre.  +,
S
Sommes-nous libres de nos décisions ? +C'est seulement à posteriori, après les faits, que les hommes affirment qu'ils auraient pu agir autrement. On ne peut observer que théoriquement les possibilités d'action sont multiples au moment où l'on opte pour l'une d'entre elles. En pratique, j'opte pour un choix, en excluant tous les autres, et c'est tout ce que je peux observer avec certitude. Citation : Bergson  +, Chaque personne agit sans se sentir contrainte, mais dans un jaillissement de décisions qui se succèdent spontanément. Cette spontanéité de l'action et de la pensée coïncident avec la liberté.  +, Dans les religions, Dieu juge les humains à la fin de leur existence. Ce jugement implique que les humains sont libres, sinon cela n'aurait aucun sens.  +,