Appel au libre-examen et à la tradition de l’agora

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Écrit par Emmanuel-Juste Duits, et paru sur son blog « Tolérance active », ce texte est un appel à renouer avec la tradition grecque de l'agora et de la discussion rationnelle des croyances quelles qu'elles soient.

Pour la plupart des sujets importants, on se heurte à la même interrogation. Qui a raison ? Cette question est lancinante, et partout des écoles de pensées, des associations, des groupes surgissent, qui proposent leurs réponses contradictoires. Comment s’y retrouver ? En tant qu’individus, il nous faut enquêter, comparer, sortir de notre univers pour savoir ce qu’il en est.

Le seul moyen de savoir « qui a raison » est d’organiser des débats sur les sujets les plus importants. Avec tous ceux qui prétendent « avoir la bonne réponse ». Le nationaliste et l’internationaliste, le libéral et l’altermondialiste, le complotiste et l’anticomplotiste doivent se rencontrer et aller jusqu’au bout de leur querelle – en examinant jusqu’aux tréfonds leurs arguments.

Pas de censure, pas de mise à l’écart d’un courant d’idées, pas d’attaques personnelles. Une recherche en commun au service de la vérité – même si elle peut nous déplaire.

Nous devons recréer un espace public dédié à la bonne lutte existentielle entre les différentes visions du monde, pour déterminer quelles sont les meilleures – les plus vraies. Mais ni le recours à des structures technocratiques, ni les débats spectaculaires à la télévision ne constituent la méthode de cette confrontation. Les forums internet, quant à eux, présentent un empilement d’arguments confus, jamais départagés. Tout ceci n’est que brouhaha, l’Internet n’est qu’un vecteur de confusions et de discours partisans juxtaposés – où chacun puise de quoi renforcer ses opinions favorites, ou sombre dans le scepticisme sans fond.

En forme d’appel

Il est temps que celles et ceux qui se sentent habités d’une exigence philosophique s’expriment, qu’ils renouent avec le fil d’or de la civilisation méditerranéenne, celle de l’agora, des rencontres véritables, de la discussion des croyances sacrées. L’indignation vertueuse, la susceptibilité fanatique, la sanctuarisation des valeurs, sont des assassins de la pensée – qui ne peut qu’être dans le vertige dangereux. Socrate respectait-il les dieux ? Socrate refusait-il de discuter avec les sophistes, ces gens de mauvaise foi ? Socrate rejetait-il le débat avec les pseudo-sciences ou les anti-morales ? Il est temps que la recherche de la vérité, qui a animé cette civilisation de Socrate jusqu’à Cordoue, de l’Encyclopédie jusqu’aux débats passionnés de l’après-guerre, reprenne ses droits.

Tout est discutable. Renoncer à ce principe de libre-examen – avec ses dangers –, c’est en payer le prix et renoncer à toute la démarche de la philosophie. C’est saper, sans le savoir, les fondements mêmes de la démocratie et de son espace public.

Textes d'Emmanuel-Juste Duits

  • Qu'est-ce que le débat méthodique ? : paru sur le blog « Tolérance active », ce texte décrit les motivations du débat méthodique et d'un site comme Wikidébats, face à la partialité des sources d'information et l'absence de confrontation des points de vue.
  • Appel au libre-examen et à la tradition de l’agora : paru sur le blog « Tolérance active », ce texte est un appel à renouer avec la tradition grecque qui remonte à Socrate et qui consistait à discuter rationnellement des croyances, sans censure ni réserve.
  • Dépasser la complexité : paru sur le blog « Tolérance active », ce texte présente l'intérêt d'une méthode faisant le tour des principales questions de société, afin de ne pas laisser les individus désemparés face à la pluralité et la technicité de ces questions.
  • Penser collectivement : paru à la fin des années 1990, comme un chapitre du livre L'homme réseau - Penser et agir dans la complexité, ce texte décrit de façon visionnaire les grandes lignes d'un site comme Wikidébats, ses motivations et ses enjeux, dans une société où n'existe encore aucun outil permettant de synthétiser, confronter et mettre à l'épreuve les grandes options politiques, philosophiques, religieuses et sociales.

En savoir plus sur Wikidébats