À la sortie de la Deuxième Guerre mondiale, la CGT a déclenché des grèves dures

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Présentation de l'argument

[ + Ajouter un résumé ]

Citations

[ ± Ajouter ou retirer une citation ]

Sous-arguments

[ ± Ajouter ou retirer un sous-argument ]

Objections [ modifier ]

La CGT n'a déclenché des grèves que lorsqu'elle était en situation de les contrôler

Page détaillée
À la sortie de la Deuxième Guerre mondiale, la CGT n'a déclenché des grèves que lorsqu'elle était en situation de les contrôler
SOUS-ARGUMENTS OBJECTIONS
Aucun sous-argument n'a été entré. Aucune objection n'a été entrée.
[ modifier ]
« La CGT devait plus que d’autres se battre pour accéder à la mangeoire et montrer qu’elle était incontournable pour encadrer et contrôler la classe ouvrière. Elle impulsa des grèves, parfois radicales dans la forme, comme celle des mineurs en 1947-1948. Mais elle ne le fit que lorsqu’elle était en situation d’en conserver le contrôle. Elle sut aussi jouer les pompiers sociaux, freiner les grèves ou émietter les mouvements dès qu’ils risquaient de lui échapper. Elle inventa au cours de ces années, diverses formes exotiques de grèves, de la grève « bouchon » à la grève « perlée » en passant par la grève tournante, pour éviter une vraie grève qui mobilise et regonfle l’ensemble des travailleurs. »
Lutte ouvrière, « Les syndicats hier et aujourd'hui », Cercle Léon Trotsky, 15/10/2010.

[ ± Ajouter ou retirer une objection ]

Références

[ ± Ajouter ou retirer une référence ]