Le revenu de base favorise la solitude, l'ennui et la dépression

De Wikidébats
Aller à : navigation, rechercher

Le travail est un moteur important d'inclusion sociale et de satisfaction personnelle, le fait de ne pas travailler suscitant souvent un sentiment d'inutilité, comme l'attestent les sondages interrogeant les chômeurs[1].

Objection

Le chômage ne serait pas un problème dans une société où tout le monde aurait un revenu de base

Dans une société où tout le monde recevrait un revenu de base, une plus grande proportion d'individus ne travailleraient pas ou travailleraient moins. Ils pourraient plus facilement s'organiser entre eux, et s'occuper dans des activités épanouissantes.

Détail : La solitude que subissent les chômeurs est surtout liée au fait que la majorité des personnes ont un emploi à temps complet. Si une plus grande proportion d'individus ne travaillaient pas ou travaillaient moins, les gens auraient plus l'opportunité de se rencontrer la journée. De la même façon, ils pourraient plus facilement s'organiser entre eux et s'occuper. C'est parce que la société est organisée autour de la journée de travail de sept ou huit heures que le chômage est souvent lié à l'inactivité et le mal-être. Dans une société où tout le monde recevrait un revenu de base, il est fortement probable que le temps libre ne soit pas considéré comme un moment d'oisiveté, mais plutôt comme un moment propice aux activités épanouissantes, de divertissement, d'apprentissage ou de création.

Notes et références

  1. Voir le sondage IPSOS daté du 3 mai 1994, [http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/sondages/parole-chomeurs Paroles de chômeurs}.